FORUM UNE HISTOIRE DE GALGOS

Association de Protection Animale à but non lucratif Loi 1901
Déclarée à la Préfecture de Caen en date du 02/08/2012 sous le numéro W143002147
 
AccueilS'enregistrerConnexion
Derniers sujets
Les posteurs les plus actifs de la semaine
Fanny89
 
SylvieAda2013
 
astings
 
MinaElsa
 
Sylvie 09
 
Marmotte
 
vero54
 
jacquelineb44
 
sylma
 
ambre
 
Retrouvez nous sur Facebook
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 198 le Ven 29 Sep 2017 - 9:23

Partagez | 
 

 CHIEN CRAINTIF... CHIEN TRAUMA... LES MOTS ONT DU SENS...

Aller en bas 
AuteurMessage
Fanny89

avatar

Messages : 8777
Date d'inscription : 15/08/2014
Age : 41
Localisation : Yonne

MessageSujet: CHIEN CRAINTIF... CHIEN TRAUMA... LES MOTS ONT DU SENS...    Jeu 8 Nov 2018 - 14:43

CHIEN CRAINTIF... CHIEN TRAUMA...
LES MOTS ONT DU SENS...
 


Le chien craintif et le chien trauma...
 
Vous souhaitez nous aider et conscients du martyre des lévriers ou autres chiens de chasse en Espagne, vous allez franchir le pas en adoptant.
Fort heureusement, tous les animaux que nous vous présentons ne sont pas traumatisés par l'homme mais nombre d'entre eux hélas, peuvent avoir besoin de compréhension et de patience avant de se révéler et de s'installer pleinement et durablement dans votre foyer.
Nos chiens, petits ou grands, arrivent de refuges et ont souvent connu un parcours chaotique voire même difficile d'abandon, de mauvais traitements, de blessures et autres souffrances tant physiques que psychiques. La plupart du temps, ils n'ont d'ailleurs pas été correctement sociabilisés. Mais malgré cela, ils font généralement preuve d'une magnifique résilience et retrouvent à vos côtés leur confiance et leur joie de vivre pour devenir de merveilleux compagnons.  
Certains pourtant, à tort catalogués de "traumas", ont seulement besoin d'un peu de temps et de respect pour surmonter leur passé et soigner leurs angoisses. Ce sont des chiens souvent timides, réservés, parfois craintifs. Non, ils ne sauteront pas dans vos bras dès que vous apparaîtrez, ils ne chercheront pas le contact de votre main ni ne vous offriront un regard rayonnant de bonheur. Ces pauvres chiens vont d'abord éviter votre contact ou votre présence. Ils fuiront votre regard et vos caresses. Parfois même, ils souilleront votre intérieur car leurs peurs sont encore très envahissantes. Ils vont donc devoir apprendre à vivre en intérieur, en famille et à respecter des règles de cohabitation et d'obéissance. Et c'est à vous de faire leur éducation et de bien la faire. 
Alors, comme l'a si bien décrit Monsieur de Saint-Exupéry, laissez-vous du temps pour vous apprivoiser mutuellement. 
La première étape sera celle de la découverte, de l'observation. Surtout, ne bousculez pas les choses et ne laissez pas les enfants s'en mêler. Ne vous imposez pas mais évoluez côte à côte, dans le calme et le naturel. Pour les repas, servez puis reculez. Pour les promenades, vous pouvez laisser en permanence collier et harnais les premiers jours afin de ne plus avoir qu'à y fixer les laisses ou les longes. Surtout soyez très attentifs et responsables. Dans les cas les plus délicats, accompagnez même les simples sorties au jardin et n'y laissez surtout pas votre nouveau compagnon seul, sans surveillance. Ne criez pas en cas de "bêtise" ou pour monter dans la voiture. Plus vous serez détendus et plus votre chien se contrôlera et se montrera calme. Tout au contraire, votre impatience, vos énervements ne contribueront qu'à aggraver ses angoisses, ses troubles et son stress.  
Tout comme un enfant, votre chien est une véritable éponge qui ressentira tous vos états d'âme.
Mais il est aussi très intelligent et après un temps propre à chaque individu, vous aurez le plaisir de découvrir votre animal moins stressé par votre approche, plus serein et enclin à mieux supporter votre présence et vos déplacements. Déjà il vous reconnait et vous accorde un statut privilégié.
Une fois cette reconnaissance établie, votre compagnon "posera doucement ses valises" et prendra peu à peu son rythme, ses repères et ses petites habitudes. Tout ne sera pas toujours idéal car malheureusement il y aura parfois des reculs, des résurgences de mauvais souvenirs qui nécessiteront un regain de patience. Une personne "inquiétante", une situation nouvelle, bruyante, inconnue raviveront les angoisses tout juste maîtrisées. Sachez observer et rassurer. Devenez un repère positif et chaleureux mais n'entrez pas dans son jeu en le surprotégeant. Montrez-vous simplement fort, confiant, soyez un vrai "chef de meute". Votre simple présence doit apporter sécurité, bienveillance et confiance.
Ensemble vous évoluerez, progresserez et tisserez des liens riches et indélébiles dont vous serez fiers et heureux...   
Pour notre plus grand désarroi et pour leur très grand malheur, certains chiens hélas, ont été si maltraités par les humains ou par la vie  qu'ils ne sont pas seulement craintifs mais traumatisés. Ce sont les vrais "traumas", ceux qui nécessitent une aide et une expérience spécifiques, ceux que nous ne vous proposerons pas à l'adoption, pas tant qu'ils ne sortiront pas de leur impasse.
La phobie post traumatique ainsi qu'elle est nommée par les thérapeutes, peut évoluer de deux manières différentes. La première est l'habituation qui se présente lorsque le "stimuli" est au départ de faible intensité, qu'il se renouvelle régulièrement et que l'animal peut s'y soustraire librement (un chiot qui découvre par exemple le bruit de l'aspirateur...). La seconde est la sensibilisation et intervient dès lors que le stimuli est tout de suite de très forte intensité et ponctuel. L'animal essaie par tous les moyens de se soustraire à cette menace et montre très vite une peur viscérale même s'il n'y est plus confronté. Nous voyons bien ici que c'est le cas désastreux de ces pauvres êtres frappés et martyrisés par leur propriétaire pour lesquels l'humain n'est plus désormais qu'un monstre.
Nous ne vous donnerons ni astuces, ni recettes pour traiter ce problème car il n'en n'existe pas. 
Il s'agit d'un problème réel de reconstruction psychique d'un être qui a tout perdu, sa foi, sa confiance et même son envie de vivre.
Ces pauvres chiens présentent une rémanence de leurs terreurs qu'ils ne peuvent dépasser. On les voit tremblants de tout leur pauvre corps, le regard effaré, essayant de s'incruster dans le sol, de disparaître dans les murs. Le moindre bruit, la moindre présence les tétanisent. Ils n'osent pas manger, se laissent parfois dépérir, hurlent ou au contraire s'enfoncent dans le silence, dans l'oubli, ils ne vivent plus.
Ces animaux totalement brisés, ces bêtes perturbées sont incapables de partager une vie de famille. Les refuges en sont pleins et nos bénévoles, jour après jour, parfois aidées de comportementalistes et avec un infini courage tentent malgré tout de saisir la moindre étincelle d'espoir pour les sortir de leur enfermement. 
Et ce sont souvent leurs congénères qui aident ces âmes bouleversées, leur apportant exemple et joie de vivre pour pas à pas, réapprendre la vie. Certains traumas sont si profondément touchés que rien ni personne ne parvient hélas à leur redonner le goût de vivre.
Vous l'avez bien compris, vous pourrez vivre et connaitre le bonheur avec ce brave chien que vous voyez descendre de notre camion de l'Espoir. Car l'amour et la confiance d'un chien timide s'obtiennent et se méritent avec un peu (parfois beaucoup) de compréhension et de compassion. Mais si vous n'avez pas cette patience et cette volonté de construire un avenir stable et partagé, ne le choisissez pas. Une adoption ne se fait pas sur un coup de tête, pas plus que sur un coup de cœur face à une photo attendrissante, une allure racée ou une robe spectaculaire.
Vous vous engagez envers un être sensible qui n'a déjà que trop souffert et qui a plus que tout autre besoin d'être aimé. Il ne demande qu'à vous faire confiance et vous aimer de tout son cœur, de tout son être. Alors ne le trahissez pas.  

Jacqueline pour UHDG

Revenir en haut Aller en bas
 
CHIEN CRAINTIF... CHIEN TRAUMA... LES MOTS ONT DU SENS...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un chien très utile.
» beger de beauce pour troupeau
» Choisir un chien de troupeau
» [SPAM] un chien mort "pr l'art"...et bientôt une autre victime!
» Premier stage survie avec son chien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM UNE HISTOIRE DE GALGOS :: NOS CHIENS :: Les Chiens UHDG à l'Adoption-
Sauter vers: